Présentation

Qu’est-ce que l’Ikebana

L’ikebana est un art ancestral dédié aux fleurs et à tous les végétaux. Il naît du respect envers la nature, profondément ancré dans la culture japonaise.
L’ikebana repose sur une manière de vivre, une philosophie.
L’élaboration de compositions végétales renforce le lien de l’homme avec la nature, lui offre un formidable moyen d’expression et lui ouvre l’esprit.

Description de l’art Ikebana

Au départ l’ikebana a été conçu par les bonzes et les prêtres qui réalisaient des compositions florales en guise d’offrande sur les autels bouddhistes.

L’ikebana a été importe de Chine sur l’archipel nippon au VIème siècle, mais ce sont les maîtres japonais qui ont instauré les règles de base de cet art.

L’ikebana fut apprécie du Shogun et de la noblesse japonaise. L’art floral gagne les faveurs de la Caste militaire en 1600 et finit par enthousiasmer les riches marchands de l’Ere EDO qui se situe de 1603-1867.

Ce n’est qu’après l’ouverture du Japon, en 1868 que les femmes s’adonnèrent à cet art car avant cela, l’ikebana était réservé aux hommes.

  • IKE vient de IKERU signifiant : composer –arranger
  • HANA ou BANA signifie : fleur ou plante

IKEBANA se traduit par : composer la fleur

L’ikebana est un art codifié, l’utilisation d’un petit nombre de végétaux placés de manière asymétrique, associée à la mise en valeur du graphisme, attire et captive l’esprit.

Au nombre de 3, les fleurs et branches, dirigées vert le haut, symbolisent l’harmonie entre le ciel, l’homme et la terre.

Ecole Sogetsu

Cette école a été fondée en 1927 par Sofu TESHIGAHARA. Ce maître d’ikebana décida que l’arrangement floral japonais devait sortir du carcan des habitudes et conventions de l’ikebana traditionnel mais qui mettrait l’accent sur la personnalité de celui qui compose le bouquet.

De ce fait, il permit à la composition florale de quitter l’alcôve qui était réservée pour s’intégrer harmonieusement dans les intérieurs modernes à la décoration de plus en plus dépouillée, voire minimaliste .L’ikebana repose sur des concepts de proportions, de lignes, de formes, de couleurs et d’espace.

SUIO

J’ai eu plusieurs maîtres d’apprentissage au Japon mais celui avec qui je partageais le plus de temps s’appelle SUISEN.

Il est de coutume dans l’IKEBANA d’avoir un nom de fleurs lorsque l’on devient qualifié dans cet art.
Le maître choisit un nom en fonction de la personnalité et le tempérament de son apprenti.
Il arrive aussi que le Sensei (Maître) offre une particule de son nom à son élève pour le signer artistiquement.

Suio se traduit par : Les Sakura (cerisiers) se reflètent dans l’eau.

Venez à la rencontre d'un art zen encore peu connu...

Téléphone :

06 32 49 48 92

Email :

contact@atelier-ikebana.com

COPYRIGHT ©2020-2021 ATELIER IKEBANA - SITE RÉALISÉ PAR CARO-E-CREA